Intériorité Christ: acte II le Rosaire celtique

La pratique du Rosaire, pour qui la goûte, s’avère délicieuse en bouche comme en cœur. Elle remplit et comble les énergies internes, les polissant de joie et de plénitude. Les répétions vocales nourrissent le plan supérieur de l’âme tout en jugulant le mental. C’est une expérience spirituelle à la portée de chacun même si la foi manque. Pour paraphraser Mère Térésa nous dirions même que la Foi naîtra de la prière!

L’originalité de notre démarche sera de repérer les liens entre les émotions perturbatrices et les cycles des mystères contenus dans le Rosaire et de poser des intentions purificatrices. Ainsi tout en célébrant la Mère de Dieu (la Théotokos) nous assainirons nos  marais intérieurs  et apaiserons nos marasmes.

L’élan de feu s’allumera durant la session et nous permettra de repartir pourvus de flamme pour prolonger cette pratique dans notre vie quotidienne

flamme