Amour de la Forêt

Amour de la Forêt

    Premier berceau, la forêt nous sera ultime demeure. En fouillant l’humus de nos couches dermiques, c’est elle que nous rencontrerons. La forêt, nous la portons dans la peau. Parchemins de nos visages-clairières, hallier profond de nos nerfs( j’allais dire de nos cerfs) et nos veines, taillis de nos pilosités et les os deLire la suiteAmour de la Forêt